Première québécoise en Beauce

Je suis certain que les Beaucerons sont fiers.  Ils ont réussi, une fois de plus, à démontrer leur esprit d’entrepreneurship. Cette fois-ci il s’agit de  St-Gédéon-de-Beauce.  En effet, la municipalité est la première au Québec, voire au monde, à avoir réduit ses émissions de gaz à effet de serre (GES).

Au total, 110 tonnes de GES ont été récupérées en 2010-2011. Comment la municipalité a-t-elle réussi cet exploit? En récupérant la chaleur de ses compresseurs d’air à l’aréna, en choisissant l’électricité comme mode de chauffage et en installant un mur solaire au garage municipal.

Ces efforts de réduction seront ainsi convertis en crédits de carbone. Des crédits qui pourront être vendus ensuite à des entreprises polluantes sur les marchés financiers. L’initiative a été réalisée conjointement avec les Solutions Will. Le maire, Éric Lachance, affirme avec raison que toute la stratégie de développement durable de la municipalité s’en retrouve valorisée.

Un autre pas en Inde

Premier Tech fait un pas de plus dans le marché des  pays émergents. Cette fois-ci, il s’agit de  l’Inde.  En effet, la division industrielle de Rivière-du-Loup augmente de 60%,  sa participation dans Chronos Richardson India (CRI).  Une augmentation d’un tel ordre d’importance permettra à Premier Tech de consolider sa position sur le marché indien.

Effectivement, active depuis dix ans en Inde, l’entreprise spécialisée aussi dans les technologies d’emballage flexible, assure que ce virage répondra aux exigences du marché. De plus, Premier Tech indique que cela s’inscrit dans le cadre de son développement global. À cet égard, il est à noter que les besoins en automatisation sont élevés, surtout en emballage flexible industriel, le créneau par excellence de Premier Tech.

Mieux gérer les risques

Savez-vous comment gérer de façon adéquate les risques stratégiques en ingénierie? Toute entreprise se doit de trouver réponse à cette question importante.

À cet effet, ces dernières années, plusieurs spécialistes ont remarqué qu’une gestion formalisée et transparente suscitait un vif intérêt. Et pourquoi? Cette tendance s’explique par le volume et la variété  des besoins et des enjeux, en augmentation constante, ainsi que par la baisse des ressources en place.

Le centre de formation intégrée FORMobile propose trois séminaires d’apprentissage liés à la gestion des risques. Les inscriptions peuvent se faire en ligne. Les rencontres auront lieu à Drummondville, Montréal et Québec.