Bell Helicopter s’agrandit

Un joueur important de l’industrie aéronautique, Bell Helicopter, voit ses efforts d’investissement en R & D porter fruit. En effet, l’entreprise qui y a investi 200M$ depuis quatre ans annonce fièrement l’agrandissement de son usine à Mirabel. Et cette belle lancée devrait se poursuivre encore à long terme.

La décision permettra de reloger les 80 employés des services de soutien et de publications techniques.

Les travaux en R-D portent sur la structure des hélicoptères commerciaux , ainsi que sur les technologies liées aux matériaux composites.

Tous les hélicoptères commerciaux de Bell sont assemblés à Mirabel, à l’exception du nouveau Bell 525.  Conçue à Mirabel, sa structure est assemblée au Texas.

Alstom augmente sa production à Saint-Jean-sur-Richelieu

Alstom a investi 6,1 M$ pour augmenter la capacité et l’efficacité de son usine de transformateurs de puissance de Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec.

Les installations de l’ancienne compagnie Megatran Electric LTD, acquise par la multinationale française Alstom en 2009, ont été agrandies de 1 000 mètres carrés pour y ajouter de nouveaux équipements et un laboratoire d’essais à haute tension. La capacité de l’usine passe ainsi de 2 100 à 3 300 mégavolts-ampères par an, et les délais de livraison seront réduits d’environ 20 %.

Cet investissement permet la création d’une quarantaine d’emplois, principalement en ingénierie, contrôle de la qualité et gestion de projet, ce qui porte le nombre d’employés à 105. L’usine d’Alstom est la seule en Amérique du Nord à fabriquer ce type d’équipement. Elle compte parmi sa clientèle Hydro-Québec et d’autres entreprises du même type en Amérique du Nord.

Tel que publié dans le Bulletin d’Investissement Québec de novembre 2012

Nouvelle exploitation minière pour Nemaska Lithium

Le producteur Nemaska Lithium a décidé d’ exploiter une mine à ciel ouvert à la Baie James. En fait, la mine en question est située près de la communauté crie de Nemaska, à 300 kilomètres au nord-ouest de Chibougamau. Des investissements de 450M$ seront nécessaires pour donner suite au projet. La production devrait (va) commencer en 2014.

Pour y arriver, Nemaska aura besoin d’une usine à Salaberry-de-Valleyfield pour transformer le concentré en hydroxyde de lithium et en carbonate de lithium.

Ce projet  devrait créer 300 emplois et générer des revenus de 4,1G$.