La Ville de Québec a fière allure

Bilan 2012 de la Vieille Capitale

Le bilan de l’année 2012 ressort positif du côté de la Vieille Capitale: 2100 nouveaux emplois se sont créés et le taux de chômage a atteint 5,1 %, l’un des plus faibles au Canada, pour l’année qui vient de finir.

Comment expliquer de tels résultats? Louis Gagnon, économiste principal chez Québec International, nous suggère une réponse toute simple. À son avis, le secteur des services a généré près de 11 000 nouveaux emplois l’an dernier.

« Ce gain a permis d’atténuer les baisses observées du côté de la construction (-3 900 emplois) et de l’industrie manufacturière (-4 900 emplois). Ces deux derniers secteurs sont revenus à des niveaux plus soutenables après avoir connu une année 2011 exceptionnelle. »

Québec International affirme que la région métropolitaine de Québec a réussi à repousser ses limites en 2012. Et ceci, malgré un passage en dents de scie lors du deuxième semestre.

À présent, une autre question : comment s’annonce 2013? Fragile et incertaine, disent certains. Toutefois, la diversification de son économie et la réalisation de plusieurs chantiers majeurs devraient quand même pouvoir donner des bases solides à la région.

Cependant, il n’est pas improbable que Québec connaisse encore quelques mois plus difficiles, comme nous le rappelle le recul de 900 emplois en décembre dernier.

Nouveau centre de recherche

Un nouveau centre de recherche et technologie a vu le jour à Québec. Il s’agit du géant Thales Canada. Filiale du groupe français Thales, l’entreprise se spécialise en systèmes électroniques de défense et sécurité.

Thales lors de l'inauguration

Thales lors de l’inauguration -Courtoisie de Mathieu Bélanger

Pourquoi à Québec? Thales soutient que la vitalité de sa communauté scientifiques a favorisé ce choix. De plus, les liens que Thales a établis avec l’Université Laval, l’Institut national d’optique et Défense Canada ont également contribué à la décision.

Une cinquantaine de scientifiques de haut niveau y feront de la recherche fondamentale dans les secteurs du transport, de l’aéronautique et de la défense et sécurité